Les ingrédients à éviter dans son shampoing

Marie Caillet - publié le 23/03/2021 à 14:30

Choisir le bon shampoing est un vrai casse-tête. En effet, tous les shampoings ne sont pas adaptés à n'importe quel type de cheveux, et nombre d'entre eux contiennent des substances néfastes pour notre chevelure. Quatre composants en particulier sont à éviter.

Les sulfates

Les sulfates sont utilisés dans les cosmétiques capillaires afin de faire mousser le produit dans vos cheveux. Ce sont des agents moussants et tensioactifs, autrement dit, qui dispersent les corps gras dans l’eau. Ces produits, présents dans votre shampoing ou votre gel douche, sont aussi présents dans de nombreux produits ménagers, comme le liquide vaisselle ou les détergents. Ainsi, s’ils donnent une impression de douceur, les sulfates sont surtout réputés pour agresser le cuir chevelu, et favoriser un retour plus rapide du sébum à cause d’un assèchement du cheveu.

Les sulfates peuvent également se révéler irritants et allergènes, et rendent les cheveux fourchus. S’ils donnent en premier lieu une image brillante, ce sont surtout des agents nocifs pour votre chevelure.

Comment les reconnaît-on ? Si vous ne lisez pas l’appellation « sulfate » dans la liste des ingrédients de votre shampoing, il peut aussi être présenté sous le nom « Sodium Laureth Sulfate » (LSF) ou « Ammonium Lauryl Sulfate » (ALS). Attention : ne confondez pas le Sodium Laureth Sulfate ave le Sodium Lauryl Sulfoacetate, un composé doux et biodégradable !

Mieux vaut privilégier des shampoings contenant des sulfates doux, tout particulièrement le Sodium Cocoyl Isethionate (SCI) ou le Sodium Lauroyl Methyl Isethionate (SLM). Il existe aussi des shampoings formulés sans sulfates.

Les poudres lavantes comme le rhassoul ou la poudre de sidr sont aussi beaucoup plus douces pour le cuir chevelu. Attention toutefois à ne pas boucher vos canalisations si vous les utilisez à chaque lavage : pensez à évacuer l'eau de rinçage dans vos WC !

Les parabènes

De plus en plus de shampoings portent la mention « sans parabène ». Et pour cause ! Ces composés sont des conservateurs issus de la pétrochimie, c’est-à-dire des allergisants et irritants qui ont la faculté de pénétrer dans l’organisme. Les parabènes sont également soupçonnés de favoriser l’apparition de certains cancers, dont le cancer du sein.

Comment les reconnaît-on ? Toutes les appellations contenant le mot « parabène » ou « paraben » en contiennent, il suffit de regarder au dos de votre shampoing. Si vous voyez apparaître certains composés comme Benzylparaben, Calcium Paraben ou Isopropylparaben, Ethylparaben, passez vite au shampoing d'à côté !

Les polyéthylènes de glycol

Les polyéthylènes de glycol sont des gélifiants. Ils sont utilisés pour donner un type de texture spécifique au shampoing. Souvent appelés PEG, ces composés sont très proches des sulfates et réputés pour abîmer le cheveu en profondeur.

Les PEG sont aussi utilisés comme solvants pour les encres d’imprimantes, en tant que billes de paint-ball, et même de laxatifs ! Tout de suite, cela donne moins envie de s’en mettre dans les cheveux...

Comment les reconnaît-on ? Ils sont très simples à repérer sur une bouteille de shampoing, puisqu’ils sont représentés par tous les PEG suivis d’un chiffre, ainsi que par les mots terminés par un « - eth ».

Les silicones

Les derniers mais pas les moindres, les silicones sont également des dérivés de l’industrie pétrochimique, et sont utilisés pour démêler les cheveux, tout en leur donnant une texture fine et brillante. Les silicones sont de véritables agents occlusifs, qui se fixent sur le cheveu et se contentent de le recouvrir. 

Les silicones assèchent le cheveu et sont souvent le premier facteur des cheveux qui graissent en moins de 48 heures. Si vos cheveux ont tendance à devenir gras rapidement, regardez tout de suite votre shampoing : il se peut que la réponse à vos questions se trouve sur l'étiquettage.

De plus, ces produits mettent plusieurs centaines d’années à se dégrader, et sont très dangereux pour l’environnement. Bref, autant de bonnes raisons de s'en passer !

Comment les reconnaît-on ? Ces produits se terminent souvent par « -cone » ou « -xane ». Si votre shampoing est composé de cyclopentasiloxane, cyclomethicone, polysilicone-11, dimethicone, adimethicone ou encore silicone quarternium, vous savez ce qu’il vous reste à faire...

Quels shampoings utiliser ?

Excepté quelques shampoings, une bonne partie des shampoings vendus en grande surface contiennent au moins l’un de ces quatre composés. Il semble compliqué de trouver chaussure à son pied face à la profusion de produits chimiques présents dans nos cosmétiques. Dans un premier temps, apprenez à lire la liste des composants, présente au dos de chaque produit dans les grandes surfaces. Vous devriez éliminer la plupart des shampoings, qui sont d’ailleurs souvent plus chers.

Faites attention aux marques bios ou de pharmacies et de coiffeurs, car certaines d’entre elles contiennent tout de même des sulfates et des silicones. Certaines femmes n’hésitent pas à utiliser des shampoings pour bébés, souvent très doux et dépourvus de substances toxiques, selon la marque. Vous pouvez aussi vous reporter vers des marques plus clean comme Logona, Bioderma, Melvita, Timotei Bio, ou Ojon, pour des produits de qualité.

Pour éviter les composants toxiques pour vos cheveux et pour l'environnement, rien ne vous empêche de fabriquer votre propre shampoing. Après tout, les recettes de grand-mères reviennent à la mode ! Certaines recettes à base d’œufs sont particulièrement efficaces, et bien meilleures pour vos cheveux que les produits chimiques des grandes marques. Les poudres de lavage et poudres indiennes sont également réputées pour sublimer les chevelures. Sans oublier les nombreuses marques bio proposant des shampoings solides ou des shampoings sans dérivés pétrochimiques. 

 

Tous les guides mode & beauté
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.