Soldes : les règles à connaître pour acheter sans se faire avoir

Marie Caillet - publié le 26/06/2020 à 09:15

Le moment tant attendu par bon nombre d'entre nous arrive enfin : les soldes débarquent dans les magasins. Entre ristournes pas si avantageuses et achats inutiles, voici quelques astuces pour ne pas se faire avoir.

L'article que j'ai repéré est-il soldé ?

Vérifiez que l’ancien prix est bien mentionné. En effet, le vendeur est obligé d’indiquer le prix initial barré, ainsi que le nouveau, et le taux de réduction appliqué. En revanche, s’il a opté pour un taux de réduction unique sur tout le magasin, il peut se dispenser de le mentionner sur chaque article, à condition de l’afficher clairement en magasin.

L'article n'a-t-il pas été augmenté juste avant les soldes ?

L’ancien prix doit être celui le plus bas auquel l’article était affiché dans les 30 jours précédant les soldes. Et comme le vendeur ne peut pas se réapprovisionner pendant les soldes, ce sont les stocks initiaux qui doivent être écoulés. N’attendez donc pas trop longtemps pour acheter l’article que vous aviez repéré : il risque de partir en un temps record.

Ai-je accès aux cabines d'essayage ?

En cas de forte affluence, le vendeur n’a pas l’obligation de vous donner accès aux cabines d’essayage. Ce n’est pas un geste très commercial mais cela peut arriver. Et comme les articles soldés ne sont ni repris ni échangés (sauf défaut), mieux vaut prévoir de quoi essayer sur place. Un jean et un petit haut feront l’affaire pour essayer les vêtements sans passer par les cabines.

La mention « Ni repris ni échangé » est-elle juridiquement valable ?

Le site economie.gouv.fr rappelle « qu’un article soldé bénéficie des mêmes garanties que tout autre article ». Cependant, chaque magasin est libre de décider de sa politique de retour à condition que les modalités d’échanges et de remboursement soient indiquées sur un panneau en magasin, par affiche ou même sur le ticket de caisse. Il faut donc rester vigilant afin d’éviter toute mauvaise surprise.

En revanche, si l’article présente un défaut de fabrication, le commerçant sera dans l’obligation de le reprendre et de vous proposer un échange ou un remboursement. Sur Internet, les conditions de retour sont quelques peu différentes. En effet, même si vous achetez un article soldé sur le net, vous avez 7 jours pour le retourner. Le vendeur peut alors vous proposer un échange, un remboursement ou un bon d’achat (sauf pour les CD ou DVD qui ont été déballés).

Mon appareil photo acheté en soldes est défectueux. Puis-je me retourner contre le vendeur ?

Le vendeur se doit d’appliquer les règles légales en matière de vices cachés : si vous achetez un appareil photo à - 40 % et qu’une fois à la maison, vous vous apercevez qu’il ne fonctionne pas, le vendeur se trouve dans l’obligation de réparer l’appareil, de le remplacer ou de le rembourser. En revanche, s’il s’agit d’un défaut apparent (rayure ou accroc pour un vêtement par exemple), il n’y a pas de garantie. Alors, avant d’acheter, une petite inspection de l’article sous toutes les coutures s’impose !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.