Numéros surtaxés : astuces pour ne pas payer !

La rédaction - publié le 12/09/2019 à 14:30

Le nombre de fois où l’on a besoin d’un renseignement mais qu’il coûte « 0,36 €/minute + le prix d’un appel » ne se calcule plus. Nous vous dévoilons nos astuces pour ne plus vous faire avoir et payer les prix fort !

Tous les numéros surtaxés ont un numéro gratuit

Il faut tout d’abord savoir que derrière un numéro surtaxé, il y a beaucoup de chances qu’il y ait un numéro gratuit. Le site nonsurtaxe.com vous permet de connaître le numéro gratuit d’un service habituellement surtaxé. Pour cela, il vous suffit de taper le nom du service en question, de cliquer sur le plus pertinent à votre recherche et d’appeler. Si ce numéro a été utile, vous pouvez voter afin de guider les autres utilisateurs vers celui-ci. Rassurez-vous, vous ne tomberez pas sur une arnaque car les numéros sont testés par l’administrateur du site et il est facile de le contacter en cas de problème.

Comment ne pas faire exploser la facture ?

L’Arcep a mis en place un code couleur permettant de savoir si un numéro est gratuit, payant selon votre forfait ou surtaxé :

  • Vert : les numéros sont tous gratuits et commencent par 0800, 0801, 0802, 0803, 0804, 0805 ;
  • Gris : le service est à la base gratuit mais peut être payant si vous n’avez pas de forfait illimité. Les numéros commencent par 0806, 0807, 0808, 0809 ;
  • Violet : les numéro sont surtaxés donc payants automatiquement et peuvent se cumuler avec le prix d’un appel normal. Ils commencent par 081, 082 ou 089. Généralement, un serveur vocal vous en informe au début de votre appel, avant que la surtaxe commence.

Si vous appelez un numéro inconnu, le mieux est de vérifier sur le site infosva.org si il s’agit d’une arnaque ou encore d’un numéro surtaxé.

Contester la surtaxe d'un numéro payant

Un professionnel doit obligatoirement vous fournir un numéro de téléphone gratuit sur votre contrat ou bon de commande pour le service après-vente. Si c’est une relation professionnel-professionnel ou si vous voulez appeler pour un renseignement autre qu’un suivi de commande ou une réclamation, vous ne pourrez malheureusement pas demander de remboursement. Pour récupérer votre argent, envoyez une lettre recommandée au service en question, indiquant votre requête, ainsi qu’une copie de la facture téléphonique (montrant que l’appel effectué a été surtaxé) avec avis de réception. N’oubliez pas de faire une copie du courrier envoyé, ainsi que de l’accusé de réception, qui vous serviront de preuves.Astuce : installer des applications sur Smartphone est tellement automatique que nous ne nous méfions d’aucune d’entre elles. Cependant, certaines applications peuvent être malveillantes. Lorsque vous cliquez par inadvertance sur une publicité que contient celle-ci, il est possible que cette action appelle un numéro surtaxé. Dans ce cas-là, raccrochez le plus vite possible et envoyez un mail aux développeurs de l’application. Si vous vous retrouvez sans réponse, contactez votre opérateur téléphonique : celui-ci pourra remonter le problème et peut-être même vous faire un geste commercial !Si vous êtes victime d’une arnaque, portez plainte, peut-être que les policiers pourront vous aider.

Attention aux arnaques !

Voici nos astuces pour ne pas vous faire avoir :

  • Ne rappelez jamais un numéro commençant par 0899 même si la personne vous laisse un message vocal ou un SMS qui vous met en confiance.
  • En général, ne rappelez pas de numéros inconnus si l’appelant ne vous laisse pas de message vocal ou de SMS.
  • Pour signaler une arnaque, envoyez un SMS au 33700 contenant le numéro en question. Si il s’agit d’un appel, envoyez au même numéro « spamvocal+le numéro de l’escroc ».

À lire aussi : Comment bloquer les appels indésirables ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils télécom
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.