Le camping sauvage : pour un retour (radin) à la nature !

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Outre le sentiment de liberté, le camping sauvage est un bon plan pour économiser la location d'un emplacement pour votre tente. Si vous voulez tenter l'expérience, il y a tout de même quelques conseils à connaître pour que vos vacances se passent au mieux.

Diviser son budget vacances par 2 ou plus !

Camping sauvage ? On s’imagine déjà en aventurier du bout du monde, montant sa cabane de bric et de broc, courant chercher l’eau à la source... mais le camping sauvage se pratique aussi très bien sous nos latitudes, avec une tente et un peu d’imagination !Même si pour beaucoup, partir en vacances reste un luxe, il existe quelques solutions pour ne pas se ruiner : le camping sauvage en fait partie. Vous ne voulez pas ou vous ne pouvez pas payer un emplacement de camping pour vos vacances mais vous souhaitez tout de même planter votre tente quelque part ? Le camping sauvage peut vous faire économiser plusieurs centaines d’euros, en amputant le budget logement. Bonjour la liberté mais dans ce cas-là, vous faites une croix sur le confort minimum. Adieu douches chaudes, électricité et sanitaires, c’est un véritable retour à la nature.

Attention : pratique limitée !

Même si cette pratique est tolérée, elle est très limitée car de nombreux endroits sont interdits aux campements sauvages par la législation :

  • dans les bois, forêts et parcs classés comme espaces boisés à conserver,
  • sur les routes et voies publiques,
  • dans un site classé ou inscrit dans les zones de protection du patrimoine de la nature et des sites,
  • à moins de 500 m d’un monument historique classé ou inscrit,
  • sur les rivages de la mer,
  • dans un rayon de 200 m autour d’un point d’eau capté pour la consommation.

Ajoutez à cela d’autres zones qui peuvent également être interdites aux campings par arrêté municipal ou préfectoral, pour des raisons de maintien de l’ordre ou de salubrité entre autres ! En cas de doute, n’hésitez pas à prendre contact avec la mairie. C’est un conseil pratique pour ne pas vous faire déloger subitement.

Trouver l'emplacement idéal

Mais où camper alors ? Certains propriétaires acceptent gracieusement de prêter leur terrain pour votre camp de base, mais veillez toujours à obtenir l’autorisation avant !Le camping sauvage se pratique de préférence en groupe, dans des zones éloignées des routes et des sentiers : pour camper heureux, campons cachés ! Par contre, si vous vous aventurez seul, l’isolement peut vous valoir quelques nuits blanches. N’hésitez pas à vous rapprocher des habitations (pas trop quand même) pour votre propre sécurité. Enfin, pour dormir confortablement, choisissez une surface la plus plate possible.

Le règles de savoir-vivre du campeur sauvage

  • Je demande toujours la permission de m’installer sur un terrain (soit à la mairie, soit au propriétaire)
  • J’arrive tard le soir et je pars tôt le matin, si je ne fais que passer la nuit à bivouaquer.
  • En partant, je laisse l’emplacement dans l’état où je l’ai trouvé. Vous emportez vos déchets avec vous et vous remettez les éléments empruntés à la nature (pierres, branches, etc.) à leur place originelle. C’est une question de respect de la nature mais également de respect envers votre hôte si vous vous trouvez sur un terrain privé.

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger « la charte du campeur » de la Fédération française de camping et de caravaning.Dans ce domaine, le bon sens s’impose pour réussir ses vacances. Si vous êtes curieux, mais que vous n’êtes pas certain que ce type de vacances soit fait pour vous, vous avez toujours l’étape intermédiaire... camper dans votre jardin ! A vous les nuits à la belle étoile avec tout le confort de votre chez vous !Aller plus loin : découvrez également l’interview de Kevin59 sur les vacances itinérantes pour petit budget.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.