Home-sitting ou gardiennage de maison : mode d'emploi pour les vacances

Mustapha Azzouz - publié le 06/01/2020 à 13:00

La peur du cambriolage, les animaux de compagnie dont il faut prendre soin, les plantes à arroser… Certains propriétaires ne conçoivent pas de laisser la maison vide pendant leurs vacances. Ils font donc appel à des home-sitters pour garder leurs biens… un bon plan radin pour rayer la case logement du budget vacances !

Le home-sitting ou gardiennage de maison : comment ça marche ?

Le home-sitting, littéralement « gardiennage de maison », met en relation un propriétaire, partant en vacances ou en déplacement de longue durée, avec une personne proposant ses services pour surveiller une maison le temps de son absence. C'est donnant-donnant. Le propriétaire laisse son bien en échange de menus services. Définis au cas par cas, ils se résument bien souvent à arroser les plantes, entretenir le jardin, nourrir et promener les animaux de compagnie, faire le ménage. Le propriétaire peut donc partir l'esprit tranquille avec l'assurance de retrouver sa maison comme il l'a quittée.

En contrepartie du home-sitting, le gardien jouit de tous les équipements de la maison gratuitement. Après avoir effectué ses tâches journalières, il est libre de vaquer à ses occupations : profiter de la piscine, utiliser l'accès Internet, partir découvrir la région… Il s'agit tout de même de vacances, il n'y a aucune obligation de rester cloîtré entre quatre murs.

Les demeures en home-sitting sont souvent situées dans des endroits touristiques ou au contraire isolés, sujets aux cambriolages estivaux. Il n'y a aucun échange d'argent entre les deux parties, et les frais de séjour (nourriture, déplacement, etc.) restent à la charge du gardien de maison, mais pas toujours, c'est à négocier !

Qui peut devenir home-sitter ?

Le home-sitting n'est pas une activité rémunérée, il permet simplement de jouir d'un logement gratuit. C'est déjà une belle économie puisque l'hébergement représente au moins 30 % du budget vacances. Pour exercer cette activité, il faut donc être disponible, la durée pouvant aller d'un week-end à plusieurs mois. Il faut également aimer prendre soin d'une maison, avoir une certaine sympathie pour les animaux de compagnie, la main verte et l'âme d'un bricoleur.

Le gardiennage de maison n'étant pas rémunéré et demandant de grandes disponibilités, les home-sitters sont principalement des couples de retraités souhaitant voyager à moindres frais. Pour plus de tranquillité ‒ on laisse tout de même tous ses biens à quelqu'un que l'on ne connaît pas ‒, les propriétaires passent bien souvent par des sociétés proposant un service de mise en relation avec des candidats « dignes de confiance ». Ces agences de home-sitting se trouvent très facilement sur Internet.

Bon à savoir : vous souhaitez soumettre votre candidature pour faire du home-sitting ?

Il y a bien sûr quelques formalités à remplir. Sachez que la plupart des sociétés vous demanderont de compléter un questionnaire sur vos habitudes de vie, de fournir un CV et un extrait de casier judiciaire vierge. N'hésitez pas renforcer votre candidature avec des photos pour un profil qui inspire confiance.

Quelques sites pour tenter sa chance en home-sitting

Une maison avec piscine, au cœur d'un endroit paradisiaque, contre 30 minutes de promenade par jour avec Médor et un passage de tondeuse par semaine… qui ne se laisserait pas tenter ? Un plan astucieux, très radin et qui peut vous faire voyager à travers le monde entier !

Pour trouver votre prochaine destination de home-sitting, vous pouvez utiliser un des sites suivants :

  • Nomador.com : il s’agit d’une communauté internationale de home-sitting. Le site est très clair et bien conçu. Pour accéder à toutes les fonctionnalités, il faut souscrire un abonnement à 5,41 € par mois autant comme gardien que comme propriétaire.
  • Partir-tranquille.com : gardiens et propriétaires doivent s'acquitter de la même somme pour le service de mise en relation : minimum 108 € pour un séjour de 7 jours. De 8 à 22 jours de home-sitting, il faut compter 8 € de plus par jour, du 23e au 40e, on ajoute 4 €, et 2 € à partir du 41e jour. Eh oui, chez Partir-tranquille, la sérénité a un coût.

Propriétaire ou locataire, n’hésitez pas à parcourir les sites de home-sitting pour trouver la communauté qui vous correspond le mieux. Pensez que vous pouvez aussi être home-sitter tout en faisant garder votre propre maison !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.