Comment louer son logement principal pendant les vacances ?

Fabienne Cornillon - publié le 18/02/2020 à 09:15

Vous souhaitez financer une partie de vos vacances en louant votre logement durant votre absence ? C'est possible, mais cela doit se faire dans le respect des règles en vigueur.

Ce qu'il faut savoir sur la location meublée saisonnière

De plus en plus de propriétaires sont séduits par cette formule : vous fixez librement vos tarifs en fonction de la durée et de la période choisie. C’est une belle opportunité pour gagner de l’argent pendant que vous serez parti en vacances. Ainsi, vous allez pouvoir financer votre hébergement, c’est sans conteste une solution à privilégier.

La zone géographique est un critère essentiel pour la réussite de votre projet : vous habitez Paris, sa proche banlieue, une ville touristique, au bord de la mer, à la montagne, non loin de sites historiques, votre logement peut intéresser des vacanciers.


Selon un sondage Ipsos, 70 % des vacanciers estiment que la location entre particuliers offre un meilleur rapport qualité/prix.

Les règles à suivre pour partir l'esprit serein

Même s'il n'est pas obligatoire, rien ne vaut un contrat écrit pour fixer les modalités de la location : durée, prix, charges, conditions d'annulation, etc. C'est une sécurité autant pour votre locataire que pour vous. Établissez aussi un état des lieux faisant l'inventaire du mobilier et des ustensiles présents dans chaque pièce en y mettant une appréciation (bon état, neuf, etc.).

Le loueur est obligé de remettre au locataire un descriptif du lieu : 
- la nature du logement (maison ou appartement) ;
- le nombre, le type ainsi que la superficie des pièces (chambre, salon) ;
- les équipements (nombre de lits, lave-linge, lave-vaisselle, télévision, micro-ondes, etc.) ;
- la situation géographique du logement (près de la plage, du centre-ville, des commerces de proximité ou de la gare) ;
- les nuisances qui l'entourent (voie ferrée, autoroute, usine, etc.).

Les démarches obligatoires

Si vous êtes locataire de votre logement, n'oubliez pas de demander à votre propriétaire une autorisation écrite de sous-location.

Contactez aussi votre assurance habitation pour lui indiquer que vous louez votre logement, celle-ci peut alors vous imposer de souscrire une extension de garantie.

Conseil radin :  vous êtes civilement responsable de la sécurité de votre logement. À l'arrivée des locataires, expliquez le bon fonctionnement des équipements (compteur électrique, arrivée d'eau, de gaz, ordures ménagères). Plus vous êtes avenant avec votre locataire, mieux les choses se passent.

En tant que propriétaire de votre résidence principale, vous pouvez louer durant 120 nuitées maximum par an. Si vous souhaitez simplement rentabiliser votre logement durant vos vacances, cela sera bien suffisant.

Dans les villes de plus de 200 000 habitants et les communes des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis ou du Val-de-Marne, vous devez faire une déclaration en mairie. Dans des villes telles que Paris, Bordeaux ou Nice, il est nécessaire d’obtenir un numéro d’enregistrement qui devra être indiqué dans votre annonce sur des sites tels que Airbnb.

Les sanctions

Selon la loi Elan, si vous n’avez pas rempli votre obligation de déclaration et d’obtention d’un numéro d’enregistrement, vous encourez une amende de 5 000 €. Si l’administration vous demande un décompte des nuitées et que vous n’êtes pas en mesure de le fournir, vous risquez cette fois une amende de 10 000 €.

Si un locataire sous-loue sur Airbnb sans autorisation de son bailleur, il risque, lui aussi, une amende. Un locataire a ainsi récemment dû payer 40 000 € de dommages et intérêts à son propriétaire. De plus, ce dernier peut immédiatement résilier le bail.

Où peut-on déposer son annonce ?

Pour gagner en visibilité et louer plus facilement votre bien, misez sur les plateformes les plus visitées.

Airbnb : le plus international des sites de location entre particuliers propose une inscription gratuite. C'est uniquement lors de la réservation effective de votre bien qu'il prélève 3 % de la transaction. Le plus ? Les hôtes sont couverts à hauteur de 800 000 € avec la "garantie Hôte Airbnb".

Le Bon Coin : l’intérêt de cette plateforme est double. Non seulement elle est visitée par des millions d’internautes, mais elle est gratuite dès lors que vous ne souscrivez aucune option.

Vous pouvez également proposer votre résidence principale à la location sur des sites tels que PAP Vacances ou Arbritel.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.