Louer son mobil-home pour faire des économies

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Acheter un mobil-home est un moyen de profiter des vacances en camping à prix réduit. Quand vous n’utilisez pas votre bien, il vous est possible de le mettre en location pour obtenir un supplément de revenus. Voici quelques astuces qui vous aideront à bien rentabiliser votre investissement.

Évaluez avec soin vos dépenses

L’achat d’un mobil home est un investissement intéressant qui vous permet de réduire vos frais de location de vacances. Il faut cependant noter que cette maison de loisirs transportable est assez chère puisque son prix varie entre 10 000 et 50 000 euros. Il vous est possible d’en faire l’acquisition auprès d’un concessionnaire, mais vous devez dans ce cas prévoir le frais de transport, puisque le déplacement du mobil-home se fait par convoi exceptionnel. De plus, les transporteurs le laissent à l’entrée du camping, et à vous de vous débrouiller pour le mettre à la place qui lui est réservée. Pour entrer dans le camping, vous devez vous acquitter d’un droit d’entrée qui varie de 1400 euros à 4000 euros selon le nombre d’étoiles du lieu et selon sa situation géographique. Afin de réduire vos dépenses, le mieux est de vous procurer un mobil-home au sein du parc du camping de votre choix. De cette manière, vous n’aurez pas à payer de frais d’entrées, et même si le bien est d’occasion, vous bénéficiez d’une année de garantie.

Choisissez avec soin votre camping

Si vous envisagez de mettre votre mobil-home en location, il est important de choisir avec soin le camping dans lequel vous le placez. Pour plus de rentabilité, il est conseillé d’opter pour un site qui soit ouvert neuf mois dans l’année. En effet, l’idée est de pouvoir passer vos vacances en mobil-home autant de fois que vous le souhaitez et de pouvoir louer le bien pendant le reste du temps.La plupart du temps, les vacanciers choisissent leur club de vacances en fonction de la diversité des activités proposées. Si vous souhaitez rentabiliser votre investissement, il importe d’opter pour un camping qui propose, en plus de l’hébergement, de multiples activités de loisirs comme des spectacles, des parcs aquatiques, ou encore des clubs pour enfants.

Examinez de près la clause de sous-location dans votre bail

Quand vous installez votre mobil-home sur une parcelle de terrain d’un camping ou d’un centre de résidences de loisirs, vous n’êtes pas propriétaire du sol. Ainsi, vous devez signer un bail de location auprès du propriétaire du site. Ce loyer peut atteindre parfois 6000 euros par an dans certains endroits. L’idée est de réduire les dépenses en sous-louant votre bien quand vous ne l’utilisez pas. Voici quelques points importants pour que cette location de vacances se passe bien :

  • Assurez-vous que le contrat ne soit pas à durée déterminée ou reconductible car cela vous obligerait à enlever votre mobil-home au bout d’une certaine durée ou si le titulaire du camping en fait la demande.
  • Optez pour un contrat qui vous laisse libre de louer votre bien à votre convenance : vous n’aurez aucune commission à verser au propriétaire du camping. Si cela n’est pas bien stipulé dans le contrat, vous risquez de lui verser jusqu’à 30 % du montant du loyer perçu.
  • Vérifiez que vous avez la possibilité d’améliorer votre parcelle à votre guise en y plantant des fleurs ou en y installant quelques dalles.

• Vérifiez également qu’il n’est pas prévu que vous deviez changer de mobil-home au bout de 10 ans, au moment où vous commencez à jouir pleinement du bénéfice de votre investissement.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.