Covid-19 : de nouvelles zones d’alerte et des restrictions renforcées

Nicolas Boutin - publié le 24/09/2020 à 09:00

Le ministre de la Santé, Olivier Véran a annoncé le passage de 11 métropoles en catégorie « alerte », « alerte renforcée », et « alerte maximale », mercredi 23 septembre. Cette nouvelle cartographie de l’épidémie est accompagnée de mesures plus strictes afin d’endiguer la reprise de l’épidémie.

Covid-19
69 territoires sont en zone de circulation active à compter de samedi.

Trois nouvelles catégories d’alerte

Depuis l’été, la cartographie de l’épidémie classait les départements « en rouge » lorsque le taux d’incidence était supérieur à 50 cas pour 100.000 habitants. Désormais, ces zones seront subdivisées en trois catégories basées sur trois critères : le taux d'incidence, taux d'incidence chez les personnes âgées, et la part des patients atteints de la Covid-19 dans les réanimations. Il existe désormais la zone d’alerte, en rouge clair sur la carte, la zone d’alerte renforcée en rouge foncé et la zone d’alerte maximale en rouge écarlate.

Pour chacune de ces zones, des mesures exceptionnelles peuvent être adoptées pour une durée de 15 jours minimum. Dans les zones classées en « alerte », où le taux d’incidence est supérieur à 50 cas pour 100.000 habitants, les seules restrictions concernent les fêtes, les mariages et les événements associatifs qui ne pourront pas accueillir au-delà de 30 personnes.

11 métropoles en « alerte renforcée »

Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Paris et les départements de la petite couronne, Rennes, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse sont désormais classées en rouge foncé sur la carte, avec un taux d’incidence au-dessus de 150 pour 100.000 habitants et supérieur à 50 pour 100.000 chez les personnes âgées. Dans ces zones, le seuil maximal pour les rassemblements est abaissé à 1.000 personnes dès samedi, les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public sont interdits, tout comme les grands événements comme les fêtes locales ou étudiantes. Dès lundi, les bars devront fermés leurs portes à 22 heures, les gymnases et les espaces de sports seront fermés tout comme les salles de fêtes et polyvalentes.

Dans les zones d’alerte maximale, où le taux d’incidence est supérieur à 250 cas pour 100.000 habitants et 100 cas pour 100.000 chez les personnes âgées, les bars et restaurants seront totalement fermés à partir de samedi pour 15 jours. Les établissements recevant du public devront également fermés leurs portes, sauf s’il existe un protocole sanitaire strict comme dans les musées, les théâtres et les cinémas. Les commerces et les lieux de culte ne sont pas concernés. La métropole d’Aix-Marseille et la Guadeloupe sont concernées. Il s’agit du dernier niveau avant l’état d’urgence sanitaire.

À lire aussi Coronavirus : à combien s’élève votre budget masques ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.