5 aides financières pour partir en vacances

Florian Billaud - publié le 04/10/2019 à 14:30

Partir en vacances est parfois difficile. Entre le transport, la location, les activités et le quotidien qui est plus onéreux dans les lieux touristiques, le budget explose. C’est pour cela que chaque année, plus de 20 millions de personnes ne partent pas. Pour qu’un maximum de familles puisse profiter de vacances, il est possible selon sa situation de bénéficier d’aides financières. En voici 5.

L’AVF ou l’aide aux vacances en famille

La CAF, ou caisse des allocations familiales, propose deux aides pour partir en vacances. La première est l’aide aux vacances en famille (AVF). Elle s’adresse aux familles modestes qui ont au moins un enfant à charge. Pour bénéficier de cette aide, il faut impérativement percevoir une prestation familiale. Les familles qui peuvent bénéficier de cette aide aux vacances en familles sont informées lors des premiers mois de l’année. Elles doivent ensuite effectuer les démarches nécessaires en ligne ou auprès d’un agent. Cette aide est donnée uniquement si les familles louent un logement en France et appartenant au dispositif Vacaf. Il peut s’agir d’un gîte, d’un camping ou d’un centre de vacances.

L’AVE ou l’aide aux vacances enfants

L’aide aux vacances enfants est un peu différente de l’aide aux vacances en famille. Comme celle-ci, elle est accordée aux familles allocataires en fonction de leurs ressources. Elle a été pensée pour les enfants afin que ces derniers puissent partir en colonie de vacances ou en camp, que ce soit en été ou pendant les autres vacances scolaires de l’année. Il est impératif d’inscrire son enfant dans un centre agréé Vacaf.

Les chèques-vacances pour les fonctionnaires et les salariés

Si vous êtes fonctionnaire ou salarié, vous avez peut-être accès aux chèques-vacances. Ces derniers permettent aux travailleurs de cotiser un petit peu chaque mois et ainsi de pouvoir partir en vacances. Les chèques-vacances sont distribués en coupures de 10 € à 50 € valables 2 ans. Ils sont acceptés par plus de 170 000 professionnels en France pour payer un hébergement, un voyage, un transport, une visite, une activité et même un restaurant.Les chèques-vacances sont accessibles sur la base de critères sociaux. Cet avantage fonctionne comme une épargne d’argent. Celle-ci est abondée d’une participation de l’État pouvant représenter 10 à 30 % du montant épargné. Pour les moins de 30 ans, l’abondement de l’État atteint 35 %.Bon à savoir : Jusqu’au 28 février 2018, une aide était proposée pour les 18-25 ans. Son montant était de 150 € distribués en chèques-vacances.

Les chèques vacances pour les seniors

Lorsque l’on est retraité, les revenus diminuent et partir en vacances peut couter trop cher. Pour que les seniors puissent eux aussi en profiter, des chèques-vacances ont été créés pour eux en 2007. L’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) ouvre le dispositif aux plus de 60 ans qui ne sont pas imposables. Grâce aux chèques-vacances, les retraités peuvent bénéficier de séjours tout compris en France et en Europe à un tarif préférentiel.L’aide financière peut couvrir jusqu’à 50 % des frais du voyage, mais n’inclut pas le transport. La personne qui profite de cette aide financière peut évidemment être accompagnée par son conjoint, mais aussi un aidant familial, un aidant professionnel ou un jeune de moins de 18 ans. Les aides financières permettent au plus grand nombre de partir en vacances. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre mairie pour connaitre les initiatives proposées près de chez vous. Il peut s’agir de journées à la mer, au zoo, dans un parc d’attractions, etc.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.