Voyager avec son animal de compagnie : que ne faut-il pas oublier ?

Mustapha Azzouz - publié le 06/12/2019 à 18:00

Cette année, c’est décidé, votre compagnon à quatre pattes fait partie du voyage ! Après tout, il fait partie de la famille. Toutefois, il y a quelques règles à respecter pour voyager avec son animal. Voici tous nos conseils pour partir en vacances sereinement avec nos amis les bêtes.

Choisir un lieu de vacances adapté

Si pour vous, les vacances ne s’envisagent pas sans votre fidèle compagnon, la première chose à faire est de vérifier si votre lieu de résidence se prête aux vacances avec un animal de compagnie. Nombreuses sont les résidences de vacances (camping, hôtel, gite) à refuser les animaux et plus particulièrement les grands chiens. Pour être certain qu’il sera bien accueilli, précisez sa présence lors de la réservation. Vous serez rapidement fixé.

Voyager avec son animal a un cout non négligeable. En effet, si les animaux sont acceptés dans votre lieu de résidence, ils ne le sont pas toujours gratuitement. Le plus souvent, vous trouverez des tarifs à la journée et/ou un forfait à la semaine. Les prix peuvent aussi varier selon la période de l’année et sont généralement plus élevés sur les périodes de forte affluence dans votre lieu de villégiature. 

Attention : Certains campings demandent aux maitres de fournir le carnet de santé de l’animal pour s’assurer que celui-ci est à jour dans ses vaccins. Pensez également à la nourriture de votre animal. S’il mange une nourriture particulière, peut-être est-ce plus raisonnable d’emporter avec vous le nécessaire au cas où vous ne pourriez pas en acheter sur place.

Voyager avec son animal en Europe : un passeport obligatoire

Les résidents européens n’ont pas besoin d’un passeport pour circuler dans l’espace Schengen, par contre, pour voyager avec votre animal, il vous faudra faire un peu de paperasse. En effet, votre chien, votre chat ou tout autre animal qui voyage avec vous en Europe doit avoir un passeport en bonne et due forme. Celui-ci vous sera délivré par un vétérinaire habilité. Il est vendu environ 10 € (en plus du prix de la consultation).

Il atteste que l’animal est identifié (tatouage ou puce électronique), qu’il est vacciné contre la rage, il y a aussi la description de votre animal (nom, race, âge, poids, couleur) ainsi que le nom et l’adresse du propriétaire. Ce modèle de passeport est identique pour tous les pays membres de la Communauté européenne. Par contre, dans certains pays comme l’Irlande, il faut également pouvoir attester qu’il est protégé contre les vers et les tiques.

Voyager avec son animal en Espagne, même si c’est en Europe, demande un peu plus de préparation. Outre le passeport, il vous faudra rédiger en espagnol un certificat attestant que l’animal vous appartient depuis au moins 3 mois.

Bon à savoir : Depuis 2012, les réglementations concernant l’entrée des chiens au Royaume-Uni se sont assouplies et il est désormais très facile d’y voyager avec son animal. Pour plus d’informations, vous pouvez retrouver le guide complet que met à votre disposition gratuitement l’Office du Tourisme de Grande-Bretagne.

Voyager avec son animal vers le reste du monde

Pour voyager avec son animal, certains pays requièrent un certificat de bonne santé de moins de 5 jours à la date du voyage, mais ce n’est pas une généralité. C’est pourquoi il est vivement recommandé de se renseigner auprès de l’ambassade en France du pays dans lequel vous souhaitez vous rendre avec votre compagnon à quatre pattes. Cela vous permettra de connaitre précisément les conditions d’entrées des animaux sur le territoire du pays en question ainsi que les documents obligatoires.

Attention, pour voyager avec votre animal vers certaines destinations, il vous faudra vous y prendre vraiment en avance, car dans certains cas, cela peut prendre plusieurs mois pour que tout soit en ordre.

Dans le cas du non-respect des exigences réglementaires du pays de destination pour voyager avec votre animal, les sanctions peuvent être très variables. En effet, certains pays placent le chien en quarantaine pour une durée plus ou moins longue, pouvant atteindre plusieurs mois, d’autres renvoient le chien et éventuellement le maitre dans le pays d’origine, et pour les plus sévères, on déplore malheureusement des procédures d’euthanasie de l’animal.

Voyager avec son animal : les moyens de transport

Une fois ces formalités effectuées pour voyager avec votre animal, il ne vous reste plus qu’à trouver le mode de transport le plus adapté pour voyager en toute sérénité avec votre compagnon.

Il va de soi que la voiture reste le moyen de transport le plus simple, le moins cher, et le plus pratique pour vous et votre animal de compagnie pour voyager. Il faut toutefois veiller à lui proposer régulièrement à boire lors de vos arrêts et surtout ne pas le laisser enfermé dans le véhicule fenêtres fermées l’été, car il risquerait le coup de chaleur et la déshydratation.

Pour voyager avec votre animal dans les transports en commun (train, autocar, avion, etc.), il faudra vous renseigner auprès de la compagnie que vous souhaitez utiliser, à la fois pour les autorisations, les conditions de transport et pour le prix.

Bon à savoir : Pour voyager avec votre animal, s’il s’agit d’un chien d’assistance, les règles peuvent encore être différentes. Là encore, il conviendra de vous renseigner auprès de la compagnie avec laquelle vous souhaitez voyager.

Si c’est trop compliqué pour vous de voyager avec votre animal de compagnie, ne vous rendez pas malade. Il existe des alternatives pour vous permettre de voyager tout en garantissant le bien-être de votre animal. Vous pouvez par exemple vous tourner vers le gardiennage de votre animal et partir en toute quiétude.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.