Voyage : méfiez-vous de l'arnaque aux vieux billets

Florian Billaud - publié le 03/09/2019 à 14:30

La plupart d'entre nous n'en a même jamais entendu parler. L'arnaque aux vieux billets a pourtant déjà fait plusieurs victimes, et il y a fort à parier que ceci n'est qu'un commencement. L'information a été relayée par le service de presse numérique La Nouvelle République au printemps 2018. Si vous voyagez à l'étranger et — c'est bien légitime — ne souhaitez pas vous laisser abuser, cet article est fait pour vous !

Arnaque aux vieux billets : un stratagème simple, mais bien rôdé

C’est Laurent Charbonnier, agent de change au bureau de la rue Bernard-Palissy, à Tours, qui a donné l’alerte en voyant se succéder des clients munis de vieilles coupures. Une dizaine au total, en l’espace de 2 mois. Les clients, désabusés, tombent des nues.À l’origine, ils pensaient venir en aide à des gens garés au bord d’une départementale. Sans scrupule aucun, le propriétaire du véhicule prétexte être en panne d’essence et leur demande alors de lui avancer le plein, dans une station située non loin de là. En contrepartie de quoi, il leur refourgue des billets n’étant plus en cours de validité, et n’ayant donc plus aucune valeur. Des âmes sans doute trop crédules et charitables...

Les pays de l'Est dans le viseur

Comme le rapporte l’agent de change, ces coupures proviennent en grande majorité des pays de l’Est. Parfois même, les billets sont bel et bien valides, mais ils ne valent pas grand chose. Les victimes se laissent en fait berner par les gros chiffres inscrits dessus. Ils sont également confortés par le fait que les billets sont plastifiés, comme c’est le cas dans un nombre croissant de pays.Le plus souvent, il s’agit de coupures d’une valeur de 2 000 lei roumains ou de 500 forints hongrois. Sauf que les billets roumains concernés ont été démonétisés il y a une dizaine d’années, suite au passage à une nouvelle série de billets. Quant aux forints hongrois, s’ils ont le mérite d’être encore valides, une coupure de 500 représente à peine 1,53 € (selon le taux de change en vigueur à l’instant t). Un bien maigre dédommagement !À noter : nos conseils pour éviter de vous faire piégerD’une manière générale, renseignez-vous sur les devises des pays dans lesquels vous vous rendez. Sur place, avant d’avancer quelque argent que ce soit, assurez-vous que le billet est toujours valable. Pour ce faire, fiez-vous notamment à sa date d’émission, imprimée en petits caractères.Tout est définitivement bon pour escroquer son prochain... Soyez prudent, d’autant qu’il est fort probable qu’une recrudescence soit à observer à la saison estivale, alors que l’activité touristique bat son plein. Maintenant que vous êtes prévenu, l’idéal est de faire circuler l’information pour limiter le nombre de victimes ! Et si jamais vous tombez dans le piège, n’hésitez pas à porter plainte. Vous n’aurez pas la garantie de revoir votre argent, mais cela peut aider les autorités à remonter la filière.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.