La publicité pour les SUV pointée du doigt par une ONG

Nicolas Boutin - publié le 05/04/2021 à 17:00

Les consommateurs français seraient « surexposés » à la publicité pour les SUV. C’est ce que dénonce la WWF, une organisation de défense de la nature, qui montre que les constructeurs automobiles ont investi 1,8 milliard d’euros dans la promotion de ces véhicules en France.

pubs
L’ONG protectrice de l’environnement a montré dans son étude les conséquences de la publicité pour les SUV sur le climat.

Un véhicule polluant mais en plein essor

Le succès des SUV ne se dément pas. La WWF a calculé le temps cumulé des spots publicitaires faisant la promotion de ces véhicules. En 2019, ils ont bénéficé de « l’équivalent de 3h50 d’antenne quotidienne, toutes chaînes confondues », estime l’ONG dans son étude du mercredi 24 mars. La presse écrite est également concernée, les publicités concernant ce type de voiture représentant deux tiers des publicités de constructeurs automobiles.

Cette publicité représente pour les constructeurs automobiles un budget non négligeable. En 2019, 1,8 milliard d’euros, soit 42% des investissements publicitaires des constructeurs, ont été consacrés à la promotion des SUV. La WWF estime que « cela représente, pour chaque SUV vendu en France, un investissement publicitaire de 2.300 euros », soit 1,4 fois plus que pour les autres modèles. Leur part de marché atteint ainsi, pour l’année 2020, 40%.

Vers une réorientation de la publicité ?

L’ONG a mené une étude en octobre dernier afin d’évaluer les conséquences environnementales des SUV. Ces véhicules sont de gros émetteurs de CO2, et la WWF rappelle que les SUV ont été pendant ces dix dernières années « la deuxième source de croissance des émissions de gaz à effet de serre en France ». L’ONG craint une augmentation constante des ventes, causée par le matraquage publicitaire dédié à ces véhicules.

Pour l’organisation, l’essor des SUV constitue donc un réel problème pour l’environnement. Elle demande une plus grande régulation de la publicité. Au moment du débat sur la loi climat, la WWF demande une réorientation de la publicité vers la promotion de véhicules peu polluants ou vers d’autres formes de mobilités durables. La fiscalité constitue également un moyen de lutte, l’ONG demandant l’instauration d’un malus-poids de nature à refroidir les potentiels acheteurs.

À lire aussi Comment faire appliquer la garantie véhicule à neuf ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.