L’État veut multiplier le nombre de voitures-radars privées

Nicolas Boutin - publié le 22/10/2020 à 17:00

Déjà en place dans plusieurs départements, les voitures-radars privatisées devraient être déployées plus largement à partir de 2021. L’État souhaite multiplier par six leur nombre sur les routes.

voitures-radars
Le gouvernement entend déployer 450 voitures-radars supplémentaires.

Le dispositif des voitures-radars multiplié par six

C’est une mesure qui se cache dans les annexes du projet de loi de finances 2021. L’extension du dispositif de voitures-radars sur les routes de France devrait être prévu pour l’année prochaine. L’État prévoit de déployer 450 voitures-radars, dont 223 seraient externalisées, d’après le site de L’Argus.

Censées traquer les automobilistes en excès de vitesse, ces voitures-radars sont au nombre de 40 conduites par des chauffeurs privés sur les routes de certains départements en France. Des dispositifs implantés en Bretagne, dans le Centre-Val-de-Loire, en Normandie et dans les Pays-de-la-Loire, sur les axes déterminés par les services de l’État (autoroutes, routes nationales, départementales ou communales).

Les associations d’automobilistes en colère

Les associations de défense des automobilistes ont alerté sur cette nouvelle mesure. La Ligue de défense des conducteurs « déplore que les efforts du gouvernement ne se concentrent pas sur une véritable politique de sécurité routière, où la prévention primerait sur la répression ». Selon elle, ce dispositif ne fera « qu’occasionner une nouvelle source de stress pour les automobilistes ».

Le nombre de radars implantés sur le territoire à partir du 1er janvier 2021 sera lui aussi en hausse. Le parc sera composé de 4.700 radars, dont 1.000 radars fixes et 1.200 radars tourelles, nouvelle génération. Les automobilistes devront encore davantage veiller sur leur compteur.

À lire aussi Comment contester un PV de radar automatique ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.