Manger, fumer, se maquiller… ce qui est interdit au volant

Nicolas Boutin - publié le 06/08/2020 à 08:00

Avant de prendre la route des vacances et de parcourir de longs trajets, il est important de s’assurer des règles de conduite à respecter pour notre sécurité. Peut-on boire, fumer, se maquiller ou regarder son téléphone au volant ? Que risque-t-on ? On vous dit tout.

Code de la Route
Le Code de la route précise que le conducteur « doit à tout moment adopter un comportement prudent et respectueux vis-à-vis des autres usagers ».

Des verbalisations sans discussion

Il est de notoriété publique que téléphoner ou envoyer un SMS en conduisant vous amène à être verbalisé. Une amende forfaitaire de 135 € (90 € si l’amende est minorée et 375 € si elle est majorée) et trois points en moins sur le permis. Mais ce que l’on sait moins, c’est que l’utilisation du kit main-libre prévoit les mêmes sanctions. De même, en cas d’infraction routière commise alors que l’on tient un téléphone en main, la suspension du permis est possible, depuis le 22 mai dernier.

Regarder une vidéo au volant n’est pas non plus permis. Avoir un appareil, autre qu’un GPS, dans le champ de vision, que ce soit une tablette ou un téléphone, peut entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 1.500 € et un retrait de trois points sur le permis. L’appareil sera également saisi.

Des sanctions selon l’appréciation des forces de l’ordre

Cependant, fumer au volant n’est pas en soi interdit, à condition que cela n'ait pas d'impact sur la conduite. Une sanction pourrait avoir lieu à l’appréciation des forces de l’ordre. La loi est plus stricte, depuis 2016, en cas de présence d’un mineur de moins de 18 ans au bord de la route. Le conducteur fumeur s’expose dans ce cas à une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. Attention également à comment vous êtes chaussés. Si les forces de l’ordre ne perçoivent pas directement vos pieds sur la route, en cas de contrôle, elles peuvent verbaliser un conducteur porteur de tongs, ou tout simplement pieds nus. Une amende forfaitaire de 35 € peut être adressée, si cette pratique est dangereuse.

La grande question concerne le repas. Pour éviter un arrêt qui retarderait l’arrivée, certains conducteurs n’hésitent pas à grignoter au volant. Le Code de la route n’interdit pas cette pratique mais permet aux forces de l’ordre de sanctionner tout comportement imprudent. « Tout conducteur doit constamment se tenir en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent », précise l’article R.412-6 du Code de la route. Si un risque est avéré, l’amende forfaitaire est de 35 € mais n’entraîne pas de retrait de points. Même chose pour boire, se maquiller ou chercher quelque chose dans la boite à gants.

À lire aussi J’ai oublié de payer une amende, que faire ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.