Excédent de bagages, annulation, changements : attention aux frais supplémentaires !

Mustapha Azzouz - publié le 02/01/2020 à 15:00

Le prix de votre voyage gonfle et vous ne savez pas pourquoi ? Voici une liste (non exhaustive) des frais supplémentaires auxquels vous pourrez être confronté si vous réservez un séjour, un vol ou même un billet de train sur Internet, dernière minute ou pas. Les taxes évoluent et vous devez toujours bien vous assurer de vérifier ces détails avec votre voyagiste : eh oui, il va falloir lire les petits caractères !

Les frais généraux des vacances

Il existe de nombreux frais supplémentaires qui peuvent largement alourdir la facture, voici une liste des frais généraux.

Les frais d’annulation 

Certaines agences de voyage ou compagnies aériennes peuvent facturer des frais en cas d’annulation du voyage de votre part. Tout dépend des conditions générales de vente. Il existe certaines circonstances exceptionnelles évitant de payer ces frais supplémentaires, mais elles varient en fonction du prestataire. Voilà pourquoi ils vous proposent tous une assurance en jouant sur la corde sensible du « on ne sait jamais »...

Les assurances 

Remboursement des frais d’annulation, indemnisation en cas de retard, vol de bagages, rapatriement, responsabilité civile à l’étranger... autant de termes pour vous encourager à vous assurer. C’est à double tranchant : quand il y a un problème, on est bien content d’avoir souscrit une assurance ; mais dans la majorité des cas, c’est juste de l’argent facile ! Avant de foncer vous faire dépouiller, regardez si vous ne bénéficiez pas déjà de ces prestations, grâce à votre carte de crédit par exemple. Cela vous évitera des frais supplémentaires inutiles. 

Les frais de livraison

L’envoi de billets au domicile du client peut être facturé. Dans ce cas-là, préférez, si c’est possible, imprimer vos billets à domicile : c’est envisageable avec le train, certaines compagnies aériennes et bien sûr avec les voyagistes en ligne. Les frais supplémentaires liés à l’envoi des billets sont très variables, renseignez-vous bien si vous faites ce choix.

Les frais de réservation

Des frais supplémentaires peuvent s’ajouter au prix de départ lors de la réservation de votre voyage. C’est plutôt rare, mais ouvrez bien les yeux. On les appelle aussi « Frais de dossier » et sont généralement plus chers si vous réservez par téléphone.

Les visas

Pour se rendre dans certains pays, il faut payer un visa lors de l’entrée ou de la sortie du territoire. Dans d’autres, comme Cuba, il faut acheter et remplir une carte de tourisme avant votre départ.

Les taux de change

On est souvent tenté de réserver un voyage dans un pays voisin, car le prix est intéressant, mais le cours des devises peut changer et influer sur le prix de votre voyage. Alors pour éviter les frais supplémentaires qui risquent d’alourdir la facture, faites attention au taux de change.

Le paiement en Chèques-Vacances

Certains sites font payer des frais supplémentaires aux internautes souhaitant payer en Chèques-Vacances, c’est totalement illégal ! C’est clairement précisé sur le site de l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV), dans les Conditions Générales de Vente : « Article 7 — Obligations du prestataire conventionné, 7.5 — ne pas appliquer des frais supplémentaires dans le cadre du paiement en Chèques-Vacances. » Vous avez dû payer de tels frais ? N’hésitez pas à contacter l’ANCV via leur site.

Les excursions

La plupart du temps facultatives (sauf lors de circuits), elles sont payables sur place et rallongent considérablement le budget vacances ! Pour anticiper, vous pouvez demander le prix à votre agence de voyages qui saura vous renseigner. Cela vous laissera le temps d’y réfléchir et le cas échéant d’économiser.

Bon à savoir : vous pouvez payer moins cher en réservant vos excursions sur Internet avant votre départ. N’hésitez pas non plus à faire un tour sur le site de l’office de tourisme de votre lieu de villégiature. Il n’est pas rare qu’il vous propose des réductions et/ou des pass multi activités.

Les formalités administratives et médicales

Vaccinations, traitements médicaux

Ces frais supplémentaires restent à votre charge. Pour tout savoir sur les actes de prévention nécessaires, rendez-vous sur Bourse du voyage, dans la rubrique « Informations et guide du voyageur ». En plus des formalités médicales, vous y apprendrez comment gérer votre peur de l’avion, le décalage horaire...

Passeport

Attention, sans passeport, les ressortissants de l’Union européenne ne peuvent pas en sortir. Si vous ne voyagez pas en dehors, votre carte d’identité est suffisante. Pour faire votre passeport, le délai varie entre une semaine et un mois en fonction de la période. Il vous en coutera 86 € pour un adulte avec deux photos d’identité ou 89 € si vous faites vos photos sur place, 42 € pour un mineur de plus de 15 ans et 17 € pour un mineur de moins de 15 ans. Passeport ou carte d’identité ? 

Les frais supplémentaires en avion

L’excédent de bagages

Classique ! On part avec un seul sac très léger, mais on revient souvent chargé comme une mule. Les réglementations peuvent varier selon le transporteur, la destination, la classe de voyage. Le poids change d’une compagnie à l’autre, tout comme la dimension d’un bagage à main (un seul par voyageur). Chez Air France, le bagage en soute est limité à 23 kg (voyageur classe éco) et à un bagage à main et là, attention aux dimensions autorisées ! Chez Easyjet, il n’y a même pas de bagage en soute compris dans le billet d’avion.

Pour tout sac supplémentaire, la compagnie vous autorise à enregistrer jusqu’à trois bagages en soute. Un bagage en soute jusqu’à 15 kg vous coutera entre 11 et 39 euros selon votre destination. Cette option est uniquement disponible au moment de l’achat en ligne de vos billets d’avion. Au-delà, il faut rallonger ! La compagnie prévient (presque tout sourire) que si vous réservez en ligne, le prix est deux fois moins cher qu’au guichet d’enregistrement.

Certaines compagnies proposent une carte de fidélité (assurez-vous qu’elle est gratuite), permettant d’augmenter le poids autorisé des bagages. Quoi qu’il en soit, il vous faudra être très prudent pour ne pas payer de frais supplémentaires exorbitants.

Le choix des fauteuils

Sur les compagnies low cost comme Easyjet, le choix des fauteuils est en plus du prix du billet. Si vous réalisez l’embarquement assez tôt et que vous avez de la chance, vous serez peut-être réuni avec les membres de votre famille. Si vous voulez assurer le coup, il vous faudra payer un supplément, et ça peut vite chiffrer !

Les transferts

Les transferts entre l’aéroport et le lieu de vacances peuvent ne pas être inclus dans le prix du voyage, notamment lorsqu’il s’agit de la réservation d’un vol sec ou d’un forfait transport + hôtel personnalisé.

Les repas lors d’un vol

Il peut arriver que le repas à bord vous soit facturé. Jetairfly, la compagnie low cost belge, propose le repas (plat + boisson non alcoolisée + café) pour 9 €. Très répandue parmi les compagnies low cost, cette pratique est rare sur les vols long-courriers et avec les grandes compagnies. Une fois le décollage réussi, les hôtesses et stewards se transforment en vendeurs. Tout se monnaie, même un verre d’eau ! À quand les toilettes payantes ? L’idée a déjà été évoquée chez Ryanair. Réduire le cout du billet pour satisfaire le client ou stratégie pour empocher plus ? Ces frais supplémentaires restent modiques par rapport aux économies que permet un voyage sur ces compagnies low cost. Toutefois, faites attention à l’accumulation de ces frais supplémentaires.

Les taxes d’aéroport nationales et internationales

La taxe d’aéroport est une somme demandée aux passagers pour rétribuer les services fournis par l’aéroport et assurer son fonctionnement.

La variation du prix du carburant

En fonction du cours du carburant, le prix du vol ou du voyage peut évoluer. Ça augmente toujours ; pourtant, quand le prix du baril baisse, cette variation est rarement négative : à bon entendeur !

La taxe de solidarité (ou taxe « Chirac »)

1 € en classe économique et 10 € en classe affaires pour les vols vers l’Europe (appliqué par 25 pays). Pour les vols hors Europe, ce montant maximum est de 4 € en classe éco (40 € en classe affaires). La taxe est généralement incluse dans le prix du billet et permet depuis 2006 de contribuer au financement des pays en développement et de la lutte contre les pandémies comme le sida ou la tuberculose.

Le changement de nom

Vous devez annuler votre vol pour une raison X ou Y ? Si l’annulation de votre vol coute trop cher, vous pouvez toujours essayer de proposer votre billet à quelqu’un d’autre. Mais comme celui-ci est nominatif, vous ne pouvez pas juste l’échanger, ce serait trop simple. Donc pour vous en dissuader, les compagnies aériennes vous font payer un changement de nom, entre 25 € et 70 € chez Easyjet, selon les conditions de changement.

Bon à savoir : attention, le changement de nom n’est généralement pas autorisé sur la plupart des compagnies ! Faites toujours bien attention aux petits caractères et lisez dans le détail les Conditions Générales de Vente. Cela prend du temps, mais ça peut vous éviter de nombreux désagréments.

Les frais supplémentaires peuvent vite s’accumuler et faire largement gonfler la facture, c’est pourquoi il ne faut pas vous précipiter. Prenez votre temps, lisez tous les détails et ensuite, il ne vous restera plus qu’à profiter de votre séjour.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.