Les bons réflexes pour éviter d'être à découvert à la fin du mois

Marie Caillet - publié le 20/05/2020 à 15:30

Le découvert autorisé est un cadeau empoisonné que vous offre la banque : même s'il permet de pallier à des dépenses urgentes, il vous endette davantage avec les taux d'intérêt. Voici comment éviter le dépassement du seuil minimal et finir vos mois dans le vert.

Puisez dans votre épargne

Le fait de pouvoir dépenser plus grâce à l'autorisation de découvert peut sembler tentant, mais c’est un cercle vicieux dont il est souvent difficile de sortir. En dépensant plus que ce que vous avez gagné, vous mettez votre compte à découvert. Pour être en règle avec votre banque, vous pouvez combler le trou rapidement en recourant à un prêt ou en misant sur une partie plus ou moins importante de votre salaire. Résultat des courses, le découvert est comblé, mais vous vous retrouvez avec moins de liquidités à disposition ou pire, un nouveau crédit à la consommation à honorer. Vous voilà à nouveau obligé de dépenser plus que ce que vous avez et votre compte est à nouveau dans le rouge, et ainsi de suite !

Pour éviter de vous laisser entraîner dans la spirale infernale des frais de découvert, évitez à tout prix d'être tributaire des agios. Mieux vaut puiser dans vos économies si votre solde s'approche du 0 : vous vous rembourserez vous-même, et sans intérêts supplémentaires.

Équilibrez vos dépenses

Si, comme 1 Français sur 5, vous vous retrouvez à découvert tous les mois, c’est sûrement parce que vos dépenses et vos ressources ne sont pas équilibrées. Pour le savoir, scrutez la liste de vos dépenses pour traquer l’inutile et le superflu. Faites une liste de vos différents postes de dépenses :

  • D’un côté, mettez les dépenses vitales, c’est-à-dire celles qui sont incontournables comme le loyer, l’eau, l’électricité, l’alimentation, les frais de transport, les remboursements de vos frais. 
  • D’un autre côté, notez les dépenses accessoires comme les loisirs et sorties, le coiffeur et l’achat de nouveaux vêtements ou encore l’achat de meubles et d’objets de décoration.
  • En examinant ces deux pôles, regardez ensuite comment vous pouvez faire des économies. D’une manière générale, ce sont certaines dépenses accessoires qui peuvent être réduites, voire supprimées. Avez-vous vraiment besoin de manger au restaurant deux fois par semaine ? Acheter des vêtements tous les mois est-il aussi indispensable ? 

Pour ce qui est des dépenses vitales, elles ne peuvent pas être supprimées, mais il est tout de même possible de réduire le coût de certains postes de dépenses, sans altérer le confort de vie. Ainsi, quand vous faites les courses, vous pouvez réduire votre budget alimentaire en achetant de saison, par exemple. Pour économiser sur votre consommation de carburant, remplacez la voiture par les transports en commun. 

Constituez une épargne de précaution

Pour ne pas vous retrouver à découvert, apprenez à vous constituer une épargne de précaution. En fonction de vos revenus, de vos charges et de vos éventuelles épargnes, déterminez une petite somme mensuelle à mettre de côté. Cela constituera une réserve que vous pouvez utiliser plus tard pour pallier les dépenses imprévues. Même si vous avez un budget assez serré, vous pouvez le faire. 10 € ou 20 € mis de côté chaque mois peut devenir à la fin de l’année une somme non négligeable qui vous sera d’une grande aide en cas de découvert.

Même si vos revenus sont un peu justes, évitez à tout prix le découvert bancaire. Même avec un petit salaire, il est possible d'optimiser son budget pour rationaliser ses dépenses et même mettre de l'argent de côté !

Tous les guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.