Les 6 choses qu’on peut négocier avec son banquier

Marie Caillet - publié le 14/05/2020 à 10:00

Vous êtes un client fidèle et sérieux de votre banque ? Profitez-en pour diminuer le coût de certains services ! Petit focus sur ces choses que vous pouvez négocier avec votre banquier.

Faites valoir la qualité de votre profil client

Vos comptes sont créditeurs, vous êtes un client fidèle de votre banque et vous n’avez jamais fait l’objet d’incidents bancaires. Vous y avez contracté vos crédits et vos assurances et placé votre épargne. Cette fidélité à votre banque et ses services doivent vous inciter à rechercher quelques avantages. Nous avons identifié pour vous 6 sujets de négociation possible.

La carte bancaire

Vous pouvez soit essayer d’obtenir la gratuité de votre carte actuelle ou un rabais substantiel sur une carte d’une gamme supérieure. Essayer de négocier avec votre banquier le remboursement de vos cotisations de carte bancaire et assurez-vous que cette faveur aura cours tant que votre situation bancaire demeurera excellente. Il serait dommage de devoir renégocier ce remboursement ou ce rabais chaque année ou après un changement de conseiller. 

Les termes de votre crédit

Parce qu’il détermine vos remboursements pour une durée parfois conséquente, vous avez tout intérêt à négocier au mieux votre taux d’emprunt. C’est le moment ou jamais de faire jouer la concurrence et de demander à votre banquier de s’aligner sur la meilleure offre. De même, dans le cadre d’un crédit, vous pouvez négocier l’absence de frais de dossier ou de pénalités de rachat anticipé.

L’assurance et les garanties emprunteur

Certaines banques vous octroient un taux d’emprunt très intéressant mais proposent parallèlement des garanties et un taux d’assurance prohibitifs. Soyez attentifs aux propositions qui vous sont faites tout en sachant que la loi vous offre la possibilité de souscrire votre assurance invalidité, arrêt de travail et décès auprès d’un établissement différent de celui qui vous accorde le prêt. Encore une fois, faites jouer la concurrence.

Frais bancaires, découvert autorisé et intérêts débiteurs

Les frais bancaires varient beaucoup d’un établissement à l’autre. Vous pouvez négocier le remboursement de certains d’entre eux en faisant jouer la concurrence. Il est important aussi de négocier un bon niveau de découvert autorisé. Cela vous permettra de faire face à un problème momentané de budget. Cette autorisation de découvert s’assimile à un crédit permanent donnant lieu à une prise d’intérêts débiteurs. Attention, le taux de l’autorisation de découvert est proche de celui d’un crédit renouvelable. C’est dire qu’il est élevé ! Sachez le négocier pour éviter une prise d’agios prohibitifs !

Les droits de garde

On appelle « droits de garde » les frais facturés par la banque pour assurer la garde et le service de vos titres détenus chez elle. Ils donnent lieu à une facturation annuelle prélevée sur votre compte titre. N’hésitez pas à demander la gratuité de ces frais en arguant que vous pourriez très bien placer votre épargne dans un établissement en ligne qui ne les facture pas.
 

Les droits d’entrée

Si vous décidez de placer une somme importante auprès de l’établissement, n’hésitez pas à négocier le montant des droits d’entrée des Sicav, FCP et assurance vie notamment. Plus vos avoirs dans un établissement sont importants, plus vous êtes en bonne position pour y négocier des avantages particuliers. Vous pouvez cependant être un bon client sans pour autant être riche ! 

N’ayez aucun scrupule à négocier quelques avantages. Un banquier n’aime pas perdre un client sérieux, il sera toujours enclin à un geste commercial pour vous garder !

Tous les guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.